Archives de Catégorie: Non classé

Un essai de synthèse des lectures des articles de philosophie magazine durant la période du confinement

Sylvie Sanchez-Oliver
Membre de l’atelier lectures associées pour le Grep

Dès le départ nos lectures des articles de philosophie magazine m’ont permis de prendre conscience de la différence entre le politique et la politique avec l’article de Marcel Gauchet.

1- Le politique qui permet de mettre en place le confinement pour protéger la population car c’est

«ce qui assure l’existence et la permanence d’une communauté, d’une règle collective qui s’impose à tous parce qu’elle engage la vie et la mort de chaque membre. ».

Lire la suite

Atelier «  Archipel Français » de Jérôme Fourquet – Suite

Le texte qui suit m’a été fourni par Christian CLASTRES le 31/3/2020. Les circonstances m’ont empêché de le publier plus tôt. Avec mes excuses. jmPillot

Le GREP avait prévu dans sa programmation 2019/2020 un Atelier pour débattre du livre de Jérôme Fourquet «  L’Archipel Français » qui analyse la fragmentation contemporaine de la société française et ses principales causes. Cet Atelier n’ayant pu avoir lieu le 26 mars, il a été remplacé par une tentative d’Atelier interactif par courriel, à partir du résumé du livre et de quelques documents sur le même thème qui vous ont été envoyés le 20/03, l’objectif étant d’essayer de faire « rebondir » les échanges.

Aujourd’hui (31/03) seules deux contributions ont été reçues que vous trouverez, comme promis, dans cet envoi ( Textes de Gilbert Gauthier et de Jean-Marie Pillot). Ce relatif échec dans la participation à ces échanges, peut avoir deux causes principales :

  • Le nombre important de textes, de vidéos, de documents que nous recevons tous les jours en circulant sur le Net, saturant un peu nos capacités de lecture et de réflexion, même en période de confinement.
  • Mais surtout le déplacement des centres d’intérêt et de réflexion causé par la pandémie du Covid 19. Pour illustration, l’interview donné par Jérôme Fourquet le 22 mars au Journal « Les Echos » qui porte essentiellement sur les diverses réactions de la société face aux conditions de vie actuelles, dont plus loin vous trouverez un petit extrait. J’avais, sur ces mêmes thèmes , demandé à une amie du GREP qui habite depuis plusieurs années à la Reynerie ( quartier du Mirail à Toulouse) et qui anime l’équipe de rédaction du Journal de quartier «  Reynerie Miroir » de donner quelques aperçus sur la façon dont le confinement était vécu dans ces quartiers. Vous pourrez lire son témoignage plus loin ( Texte d’Annie Dufay Conter).

Alors, je propose qu’on arrête ici ces échanges sur le livre de J. Fourquet, et qu’on se mette à l’écoute des nouvelles problématiques que nous impose la période actuelle. En particulier, parce qu’ au GREP nous cherchons «  à décrypter le présent pour mieux construire l’avenir… » il s’agit de savoir si cette pandémie, dont on espère qu’elle sera éphémère, sera néanmoins une bonne façon de préparer les changements que ne manqueront pas de provoquer la crise déjà annoncée et inéluctable provoquée par les changements climatiques. A titre de transition dans ces questionnement, vous trouverez en fin d’envoi un petit texte « Du virus rouge au virus vert » que j’ai écrit le 23 mars.

Merci à tous ceux qui ont participé à ces échanges et à tous ceux qui liront les textes ci-après.

Christian CLASTRES  du Bureau du GREP MP.

*****

Texte de Gilbert GAUTHIER :

Bravo pour cette initiative et pour le travail très important qui a été fourni. Je voudrais insister sur une nouvelle donnée qui me semble caractériser également la société actuelle. Afin d’étouffer les ressentiments engendrés par la précarisation et le recul des acquis sociaux, on a permis et encouragé la création d’un espace de sous-culture destiné à valoriser le simple citoyen (réseaux sociaux, émissions de téléréalité etc.) Les centres d’intérêt sont diversifiés afin que chacun y trouve son compte (relations sentimentales, de voisinage, bricolage, cuisine etc.) Il devient facile et gratifiant de donner son avis sur les sujets abordés ou de se défouler sur les consoles de jeu. Les propos du café du commerce y acquièrent légitimité et notoriété. Il s’agit de libérer la parole mais aussi de la canaliser. On l’oriente vers des thèmes qui ne dépassent pas le cadre de la vie privée ou des loisirs afin de lui ôter sa virulence, de la rendre vide ou inutile.

Lire la suite

Un atelier interactif sur « l’Archipel français » de Jérôme FOURQUET

Je relaie le texte de Christian CLASTRES aux adhérents du GREP.
Je prévois d’y apporter des commentaires. N’hésitez pas à le faire.
JmPillot

Le GREP avait programmé le jeudi 28 mars un Atelier de réflexion, autour du livre de Jérôme FOURQUET : « L’Archipel français : naissance d’une nation, multiple et divisée », livre paru en mars 2019 et ayant reçu le Prix du livre Politique.

Bien sûr, cet Atelier, dans les circonstances actuelles, ne peut avoir lieu.

Mais nous vous proposons, à la place, d’expérimenter un Atelier Interactif en utilisant, dans cette période de confinement, les échanges par Internet. Concrètement, devant animer cet Atelier, j’ai déjà fait un résumé de ce livre qui est disponible en suivant ce lien. Quelques compléments d’analyse sont présents ici.

….Libre à vous alors, de réagir par écrit en retour, dans la limite d’une page de texte environ. Toutes les semaines, je rassemblerai les réactions reçues pour vous les communiquer et ainsi continuer ce débat jusqu’à la fin (que l’on souhaite proche néanmoins) du confinement.

Vos retours doivent parvenir à l’adresse-mail suivante : cn.clastres[ à ]orange.fr avec objet du message : GREP. Atelier Fourquet. (Vous comprendrez qu’il faut remplacer [ à ] par @ on cherche à éviter les SPAMS issus des bots)

Dans son livre, Jérôme Fourquet (page 370) indique que, face à la fragmentation progressive de la société française, on est tenté de « rechercher, de manière effrénée, des manifestations de communion nationale et le mantra du vivre-ensemble ». Il donne comme exemples, la victoire de Bleus au Mondial de Football en juillet 2018, ou les funérailles de Johnny Hallyday …la lutte contre le coronavirus pourrait-elle être une autre sorte (éphémère!) d’union nationale ?
Merci de votre participation que nous espérons nombreuse.

Christian CLASTRES

Bureau du GREP

%d blogueurs aiment cette page :