Archives d’Auteur: mfbtarn

CHRONIQUE sur le BLOG – Par Michèle-Françoise Bonnet

Elle fait suite au fait que j’étais à l’atelier CMA du 25 juin, où il y avait deux thèmes à traiter

1/ Habitabilité/sobriété/etc. → sur notre planète ?

Et 2/ Faire vivre le BLOG du GREP–>non traité–> m’a donné envie d’aller dans le BLOG…

  • «Ma» première immersion consciente dans le BLOG du GREP
  • «Ma» première envie est de m’interroger: qu’est-ce qu’un BLOG ?
  • «Ma» seconde envie est de répondre par «ce que je crois»
  • «Ma» réponse étant, cela va de soi → hic et nunc |ici et maintenant|

CE QUE JE CROIS

Pour «moi», dans ce troisième millénaire et XXIème auquel j’appartiens, un BLOG, est un espace numérique virtuel qui m’offre la possibilité d’écrire (de façon libre donc auto-gérée) en vue – potentiellement – d’un échange avec d’autres individus de la même espèce que moi – homo sapiens sapiens

«Ma» troisième envie est d’aller cueillir sur le web une définition de ce que c’est qu’un BLOG

WEB DÉFINITION

A la requête – « BLOG définition » – voici ce que j’obtiens en première position et que maintenant je confie – par copier/coller – au BLOG du GREP :

Lire la suite

CHRONIQUE sur le phénomène OXYMORE – Par Michèle-Françoise Bonnet

Fin de Commission Prospective sur le thème Le pouvoir des mots du samedi 14 mai 2022, apparition dans la bouche de Jean François Simonin de son intérêt pour Bertrand Méheust, 2009, La Politique de l’oxymore, ce qui aura comme effet d’attiser ma curiosité !

Définitions : https://fr.wikipedia.org/wiki/Oxymorehttps://www.larousse.fr/dictionnaires/francais/oxymore/57123

Article de recherche : Luc Semal, « Bertrand Méheust, 2009, La Politique de l’oxymore. Comment ceux qui nous gouvernent nous masquent la réalité du monde, La Découverte, 161 p. », Développement durable et territoires [En ligne], Lectures (2002-2010), mis en ligne le 22 octobre 2009, consulté le 14 avril 2022.
URL : http:// journals.openedition.org/developpementdurable/8250

MA CHRONIQUE sur le phénomène OXYMORE 
Spontanément je pense pour répondre au « défi lancé » :

Que nous sous estimons notre naïveté et notre confiance dans nos dirigeants ils sont moins bien cultivés, bien informés que nous le croyons par contre concernant les « communicants » en tous secteurs, c’est une autre histoire (mais parallèle  et/ou imbriquée à celle des politiques et de la POLITIQUE)  et qui ressort (peut-être) des SCIENCES du LANGAGE à part entière comme le fameux phénomène total de  Marcel MAUSS dérive des observations ethnographiques des armées d’ethnologues de son époque. 

Les « individus politiques » ( OU BIEN « le personnel politique = oxymore que je ne n’utiliserais pas dans ce contexte bien que cela me démange )  sont pris en tenaille  entre  leurs convictions et toutes sortes de sollicitations propres à la sphère du « politique »  telle qu’elle est organisée (élection à 5 ans, recruter, fidéliser, faire connaissance et se faire ami  ou respecter par/avec les Grands Administrateurs de l’État qui sont en place et qui leur succéderont, enfin ne pas se faire trop emmerder par ceux qui vous entourent  ou par vos pairs où qu’ils soient  et quelque bord qu’ils  soient ! OUF !  

Lire la suite
%d blogueurs aiment cette page :